fermer
admin

visuel

Autoportrait et Suicide d'Édouard Levé Imprimer
La compagnie de nuit comme de jour adapte au théâtre deux singuliers livres d’un artiste singulier : Edouard Levé, photographe et écrivain suicidé en octobre 2007 à l’âge de 42 ans. Levé a écrit Autoportrait en 2005 et Suicide en 2007. Dans le premier livre, laconique et drôle, il fait l’inventaire de lui-même. Sans effets, sans affects, il empile des phrases qui vont vite. Je chante faux, donc je ne chante pas. Comme je suis drôle, on me croit heureux. J’espère ne jamais trouver une oreille dans un pré. Je n’aime pas plus les mots qu’un marteau ou une vis. Dans le deuxième, il rejoue, d’une écriture presque blanche, le suicide d’un ami vingt ans plus tôt. Si les deux titres font autobiographie, ils atteignent aussi à une pleine valeur universelle. Sur scène, Autoportrait est joué en continu, et Suicide s’y ajoute certains soirs.


 
 
« Adolescent, je croyais que La Vie mode d'emploi m'aiderait à vivre, et Suicide mode d'emploi à mourir. »

Édouard Levé, Autoportrait

News

Où en est la nuit ? d'après Macbeth de William Shakespeare, dès le 22 mars 2017 au Théâtre de Vidy