fermer
admin

visuel

En même temps d'Evguéni Grichkovets Imprimer
A voir le monde tourner à toute vitesse, les trains sillonner les campagnes, les avions voler dans le ciel, on s’imagine comprendre et maîtriser le temps. Au milieu de ce brouhaha incessant, on passe sa vie à attendre de grandes émotions, comme le passage à l’an 2000 ou un tête-à-tête avec son tableau préféré. Et puis soudain, on apprend que les cheminots qu’on croyait héroïques parce qu’ils traversaient toute la Russie effectuent en fait de minables allers-retours. De même, en voyant pour la première fois dans un musée la peinture qu’on affectionne depuis des années sur une reproduction, on ne ressent rien.

Ce peut-il qu’au lieu des grands rendez-vous de l’existence ce soient les petits détails insignifiants du quotidien qui provoquent en nous les plus profonds bouleversements et façonnent notre rapport au monde? Comment faire partager ces moments inopinés où l’émotion nous assaille et où l’on se sent vraiment vivant?

 

Seule face au public, une femme travestie en homme tente de mettre des mots sur cette incroyable révélation. Enchaînant les anecdotes désopilantes tirées de ses souvenirs d’enfance ou de ses observations du quotidien, la narratrice semble se perdre dans les méandres de son discours et de ses associations d’idées souvent absurdes. Grâce à son étonnante lucidité, elle parvient néanmoins à dresser un portrait à la fois drôle et  profond, tendre et sarcastique de l’homme contemporain, de sa relation à l’Histoire et à son destin. Tantôt homme tantôt femme, elle entraîne le spectateur dans une réflexion sur les multiples visages que chacun de nous peut porter en lui en même temps ou successivement.

 
 
« Un chat ou un chien, c’est beau en entier, mais séparément, c’est-à-dire en morceaux, c’est horrible. »

Evguéni Grichkovets

News

Où en est la nuit ? d'après Macbeth de William Shakespeare, dès le 22 mars 2017 au Théâtre de Vidy