fermer
admin

visuel

Le baiser et la morsure


Les mots sont si intelligibles et si pratiques que nous n’écoutons plus qu’eux. Or, les corps et les voix expriment quelquefois mieux que les mots ne disent. Nos cousins les gorilles, chimpanzés et autres bonobos, vivent dans des sociétés complexes où l’on se passe de mots. Le baiser et la morsure questionne les ressorts insoupçonnés de ces échanges physiques et verbaux. Nos lèvres embrassent et formulent des mots, qu’en être intelligent nous agençons en phrases. Au fur et à mesure de l’évolution de l’homme, notre cerveau a considérablement grandi au détriment de nos mâchoires. Cependant nous savons encore mordre. Mordre les mots, les broyer pour mieux les dire, en révéler la saveur… ou les avaler pour mieux les taire...

 
 
« J’ai appris à remplir avec des mots / tout ce qui était vide / et j’ai appris qui était qui / et comment calmer avec des phrases / tout ce qui criait »

Gaspard, de Peter Handke

News

Où en est la nuit ? d'après Macbeth de William Shakespeare, dès le 22 mars 2017 au Théâtre de Vidy